logements-aadl

Distribution de logements AADL : près de 6 000 unités à livrer au courant du mois de mai

Au moment où la polémique enfle au sujet des retards accusés dans la réalisation des logements faute de financement, le ministère de l’Habitat se veut rassurant en annonçant la distribution, en ce mois de mai, de plus de 5.500 logements de type AADL. Pour le grand bonheur des souscripteurs, ayant attendu des années avant de voir leur rêve se réaliser, le ministère tente, tant bien que mal, d’honorer ses engagements. «Un quota de 5757 logements de type location-vente « AADL » sera distribué au cours du mois de mai 2017 », a annoncé, avant-hier, un communiqué du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Les wilayas concernées par cette opération sont: Mostaganem( 444 unités), Sidi Belabbès (732 unités), Ain Temouchent (224 unités), Khenchla (657 unités), Skikda (500 unités) et Alger (3200 unités), a précisé le ministère affirmant que « les opérations de distribution se poursuivront au cours des prochains mois ». Cependant, quelques semaines avant les dernières élections législatives, le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, avait affirmé qu’il sera question de distribuer 8.000 logements au mois de mai et 22.000 autres en juin à travers tout le territoire national. Ainsi, le nombre de logements a été revu à la baisse pour des raisons encore méconnues, ce qui sème le doute sur le respect des délais. Même si cette annonce vient réjouir les souscripteurs, surtout que les informations relatives au report de la livraison des logements est tombée comme un couperet sur eux. Il n’en demeure pas mois que la réduction de ce quota va davantage retarder les livraisons. D’ailleurs, il convient de rappeler que les souscripteurs n’ont pas tardé à s’organiser en tenant des sit-in à travers les wilayas d’Alger et de Tizi-Ouzou, afin de demander aux pouvoirs publics d’honorer leurs engagements. Pour rappel, le ministre de l’Habitat, avait il y a quelques jours, affirmé que le programme de logements AADL 2001- 2002, sera clôturé d’ici juin prochain pour mettre le cap sur celui AADL 2-2013. Toutefois, il est difficile de s’attendre à ce que cet objectif soit concrétisé, compte tenu que le ministre avait formulé, par le passé, de multiples promesses quant aux délais de livraison, mais hélas, celles-ci n’ont été tenues que partiellement. D’ailleurs, les souscripteurs AADL 2, attendent depuis 2013 leur tour, mais leur attente semble perdurer. En effet, près de 470 000 logements de type AADL2 sont prévus, or, seulement 185 000 logements sont en construction. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal avait, lors d’un discours prononcé à Médéa, quelques jours avant la fin de la campagne électorale des législatives, reconnu que « le secteur de l’habitat fait face à une réelle crise », donnant ainsi une « douche froide » aux espoirs de milliers de familles algériennes. Fort heureusement, peu de temps après, le chef de l’exécutif a assuré, depuis la wilaya de Sétif que « la politique sociale de l’État sera maintenue ». Au delà de ces discours, tantôt réjouissants et tantôt déplaisants, il est à noter que l’État s’est engagé dans des programmes de construction massifs. Chose qui atteste que le logement demeure au centre des préoccupations des Algériens, notamment tout l’exécutif.

Lamia Boufassa