viande

Disponibilité des viandes durant le Ramadhan : 20 000 tonnes autorisées à l’importation

La commission interministérielle, chargée de délivrance de licences d’importation, a attribué 19 licences pour l’importation de 20 000 tonnes de viandes rouges fraîches, apprend-on, hier, auprès du ministère du Commerce.

«La commission a attribué à 19 importateurs des licences d’importation de viandes fraîches pour une quantité de 20 000 tonnes dans une première étape », a précisé la même source soulignant que 50% de ces quantités seront importées auprès de l’Espagne, tandis que le reste proviendra de France, d’Italie, du Brésil et de la Nouvelle-Zélande. Selon le même responsable, 17 000 autres tonnes de viandes rouges ont déjà été importées depuis le début de l’année 2017 à travers des licences d’importation attribuées au titre de l’année 2016. « Il n’y aura aucune perturbation dans l’approvisionnement en viandes. Le total de ces quantités permettra d’inonder le marché national à la veille du mois de Ramadhan. D’ailleurs, nous prévoyons même une répercussion sur les prix qui devraient baisser », a-t-il avancé.
Quant aux produits de première nécessité, le même responsable a souligné que ces derniers continueraient à être importés par les licences de 2016 jusqu’à l’établissement de celles de 2017. Le ministère du Commerce avait ouvert entre le 1er et 15 avril dernier les contingents quantitatifs pour l’importation des produits et des marchandises au titre des licences d’importation pour l’année 2017. Il s’agit essentiellement de véhicules, d’acier rond à béton, de fil machine, de bois, de céramiques, de ciment portland gris, de viandes bovines fraiches ou réfrigérées, de fromages, de citron, des pommes, des bananes, d’orge, de maïs, de tourteaux de soja, de concentré minéral vitaminé, de poly-phosphates et de double concentré de tomate.