viande

De la charcuterie hallal croate dans les assiettes des algériens !!!

Des investisseurs croates sont intéressés par la création d’une unité de fabrication de charcuterie hallal en Algérie, a indiqué, vendredi à Tizi-Ouzou, l’ambassadeur de la Croatie à Alger, Marin Andrijasevic. Présent à l’ouverture de la troisième édition du salon communal de l’agriculture de montagne d’Ath Yenni, M. Andrijasevic a indiqué qu’une usine dans son pays, spécialisée dans la fabrication de charcuterie hallal à base de viandes de bœufs et de poulets et ayant déjà ouvert des unités similaires dans des pays musulmans tels que le Qatar et l’Indonésie, cherche des partenaires algériens pour lancer cette activité en Algérie. « Cette usine cherche un partenaire algérien pour ouvrir une unité en Algérie et pénétrer ensemble le marché national et, à partir de l’Algérie, conquérir les autres pays de l’Afrique du Nord et de l’Ouest », a-t-il affirmé. Une dégustation de plusieurs variétés de charcuterie hallal (saucisse sèche de bœuf, filets de poulet aux asperges, à la tomate…) de ce fabricant croate a d’ailleurs été offerte aux visiteurs du salon afin de faire découvrir ses produits. L’ambassadeur a observé qu’en plus de la charcuterie hallal, d’autres partenariats peuvent être développés entre les deux pays, notamment dans le domaine de la transformation agricole, tout en observant qu’il serait intéressant de promouvoir la filière du bio: « Il serait intéressant de développer ce créneau, et les entrepreneurs et agriculteurs de la Croatie sont intéressés de travailler avec vous pour des partenariats dans les filières oléicole et laitière’’. Le salon de l’agriculture d’Ath Yenni de deux jours (vendredi et samedi) organisé par l’Assemblée populaire communale en collaboration avec la subdivision agricole de cette même région et l’assemblée populaire de wilaya, au niveau de l’espace culturel Mouloud Mammeri, est animé par une vingtaine d’agriculteurs.

Les étudiants l’ESHRA revisitent la cuisine asiatique
Les étudiants de deuxième année de l’École supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger (ESHRA) ont clôturé, jeudi, la partie pratique du module « conception et présentation d’un restaurant », en présentant au public, des plats succulents aux saveurs asiatiques, servis dans le restaurant de l’école, tout en assurant un service impeccable, a-t-on constaté sur place.
Le spécialiste en gestion des établissements hôteliers et touristiques au niveau de l’ESHRA, Sami Akrout a indiqué à l’APS que les étudiants de deuxième année avaient fait montre d’un excellent niveau, démontrant ainsi leur maitrise du volet théorique enseigné au niveau de l’école, sous l’encadrement d’une élite composée de spécialistes mondiaux en la matière. Il a ajouté que les étudiants avaient imaginé et concrétisé une idée innovante consistant en la conception d’un restaurant, partant du décor, du design de la structure, du choix du thème, de l’élaboration du menu et de la préparation des plats, des entrées et des boissons. L’enseignement de la pratique qui a duré 10 jours au niveau du restaurant de l’école, s’inscrit dans le cadre du programme annuel pratique de l’ESHRA qui prévoit des formations dans différentes spécialités en relation avec la gestion hôtelière, et ce conformément à la stratégie d’appui au secteur du tourisme, a ajouté Akrout, relevant que cet atelier a permis de prodiguer aux étudiants des conseils pour éviter de commettre certaines erreurs stratégiques dans la conception du restaurant.

Une adoption de projets de loi à la pelle au Sénat
Le Conseil de la Nation tiendra aujourd’hui une séance plénière consacrée au vote de cinq projets de loi, a indiqué hier un communiqué de la deuxième chambre du Parlement national. Il s’agit du projet de loi modifiant et complétant l’ordonnance N° 66-155 du 8 juin 1966 portant code de procédure pénale, du projet de loi relatif à la protection des personnes physiques dans le traitement des données personnelles, du projet de loi modifiant et complétant la loi N° 09-03 du 25 février 2009 relative à la protection du consommateur et à la répression des fraudes et du projet de loi complétant et modifiant la loi N° 04-08 du 14 août 2004 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales outre le projet de loi fixant les règles applicables en matière d’apprentissage.

Un chien blesse son maitre d’un…coup de feu aux USA
Un habitant de l’Iowa a été blessé par balle par son propre chien, un accident qui illustre à nouveau le danger de la dissémination des armes à feu aux États-Unis, ont rapporté les médias. Richard Remme, 51 ans, s’amusait mercredi sur le canapé avec son compagnon à quatre pattes nommé Balew, qu’il a voulu faire descendre de son giron. Balew a alors tenté de retourner sur les genoux de son maître, un résident de la ville de Fort Dodge. M. Remme portait à la ceinture son pistolet Ruger 9 mm. « J’étais sur le canapé et on faisait les fous, le chien et moi. Je le descendais de mes genoux et il y revenait en sautant », a relaté le quinquagénaire barbu au journal local The Messenger. Balew, un croisement entre un pitbull et un labrador, a semble-t-il désactivé le cran de sûreté de l’arme en l’accrochant avec son harnais, puis a marché sur la détente. La balle est partie se loger dans la jambe de M. Remme. L’homme a appelé le numéro d’urgence 911 et se trouvait toujours hospitalisé jeudi. « Je me suis fait tirer dessus par mon chien », a résumé la victime. « Je n’avais jamais entendu un truc pareil », a commenté au Messenger le chef de la police de Fort Dodge, Roger Porter. « Se faire tirer dessus par son chien n’arrive qu’en Amérique », a commenté Shannon Watts, fondatrice de Moms Demand Action for Gun Sense in America, une organisation qui lutte contre la prolifération des armes aux États-Unis.

Secousse tellurique de 2,8 degrés à Médéa
Une secousse tellurique d’une magnitude de 2,8 sur l’échelle ouverte de Richter a eu lieu vendredi soir, à 21h44, dans la wilaya de Médéa, a annoncé le Centre de Recherche en Astronomie Astrophysique et Géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 26 km au Sud-Est de Tablat (wilaya de Médéa), précise la même source.

La Nasa prévoit d’envoyer un mini-hélicoptère sur Mars
L’agence spatiale américaine a annoncé vendredi son intention d’expédier en 2020 le tout premier hélicoptère sur Mars, un engin miniature proche d’un drone qui pourrait permettre d’approfondir la connaissance de la planète rouge. Sobrement baptisé « The Mars Helicopter », cet appareil au fuselage à peine plus gros qu’une balle de baseball pèse moins de 1,8 kilo. Il a vocation à voyager depuis la Terre avec le rover Mars 2020, un robot sur roues qui doit étudier l’habitabilité de la planète, chercher des signes d’une vie ancienne et évaluer les ressources naturelles et les dangers pour de futurs explorateurs humains. Le lancement est prévu pour juillet 2020, pour une arrivée en février 2021. « La Nasa est fière de son histoire de pionnière », a indiqué Jim Bridenstine, patron de l’agence spatiale, dans un communiqué. « L’idée d’un hélicoptère volant dans le ciel d’une autre planète est palpitante ». Ce projet a débuté en août 2013 comme un projet de développement du Jet Propulsion Laboratory (JPL), laboratoire de la Nasa.

Le corps sans vie d’un mineur retrouvé à la plage «Corales» d’Oran
Le corps sans vie d’un mineur a été retrouvé vendredi, entre les rochers de la plage « Corales », à la commune de Bou Sfer (Ouest d’Oran), a appris l’APS auprès des services de la Protection civile. Agé de 17 ans, l’adolescent résidait au village de Aïn El Baydha, commune d’Es-Senia, a précisé la même source.