Constantine

Cours d’alphabétisation : Près de 4 700 inscrits à Ouargla

Près de 4 700 personnes, des deux sexes, se sont inscrites aux cours d’alphabétisation au titre de la saison 2017-2018, dans la wilaya d’Ouargla, soit une hausse de 800 apprenants par rapport à la saison écoulée, a-t-on appris auprès de la responsable de l’antenne locale de l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA). Rappelant que 3.921 apprenants avaient suivi l’an dernier des cours d’alphabétisation, la directrice de l’antenne d’Ouargla de l’ONAEA, Mme Leïla Aouam, a lié cette hausse du nombre d’inscrits à la mise en úuvre depuis 2007 de la stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme ayant donné de bons résultats en terme d’affranchissement de nombreuses personnes de l’illettrisme. La frange féminine, qui représente 90% des inscrits (4.530 apprenantes), dénote de la forte volonté de la femme à apprendre à lire et à écrire, a-t-elle ajouté. Selon la responsable de l’ONAEA d’Ouargla, les apprenants seront répartis cette saison sur 235 sections d’alphabétisation, dont 220 sections pour les femmes, ouvertes au niveau des zones urbaines (187 sections) et rurales (48), encadrées par 125 enseignants titulaires de licence et du baccalauréat. Les efforts fournis en matière de lutte contre l’illettrisme n’ont pas cessé depuis l’ouverture de l’antenne d’Ouargla de l’ONAEA, en 2003, drainant de plus en plus d’apprenants passant de près de 2.900 inscrits lors de la saison 2006-2007 à plus de 3.921 inscrits l’an dernier, a-t-elle souligné. Les actions de lutte contre l’analphabétisme ont donné lieu à une baisse de 14,1% en 2008 à un niveau de 10% en 2017, a relevé la même responsable, ajoutant que l’antenne d’Ouargla a réalisé ces deux dernières saisons un bond qualitatif, en ciblant notamment des régions enclavées à l’instar des localités de Chouachine, dans la commune frontalière d’El-Borma (420 km Est d’Ouargla) qui s’est vue dotée de six sections d’alphabétisation, dont cinq (5) uniquement féminines. L’année 2016 a été marquée par l’ouverture de nouvelles sections au niveau de certaines zones rurales et urbaines relevant des communes d’El-Alia, El-Hedjira et N’goussa. Selon Mme. Aouam, les efforts et actions fournis par les secteurs partenaires (affaires religieuses, jeunesse et sports, associations actives et société civile) visent à faire descendre le taux d’analphabétisme en dessous de 10% dans la wilaya d’Ouargla.