Ariana Grande

Costa Rica : Ariana Grande a évité un possible attentat

La police costaricaine a arrêté un Colombien de 22 ans qui aurait projeté une attaque lors d’un concert de la star de la pop dans ce pays d’Amérique Centrale. Le suspect avait proféré des menaces en arabe sur la page Facebook de l’événement.
Au Costa Rica, la chanteuse Ariana Grande vient peut-être d’échapper à un nouveau drame. Les autorités de ce pays d’Amérique Centrale ont arrêté un Colombien âgé de 22 ans. On vient d’apprendre qu’il avait menacé de perpétrer un attentat lors d’un concert de la pop star qui se déroulait dans la ville d’Alajuela, le 8 juillet dernier.
«Les menaces avaient été écrites en arabe sur la page Facebook de l’événement. Nous avons identifié le suspect seulement grâce à son nom de famille. Il se prénomme Caicedo Lopez», a indiqué l’enquêteur en chef, Walter Espinoza dans un communiqué de presse. La police l’a appréhendé à son domicile de Tibas, situé près de San José, la capitale du Costa Rica.
Deux téléphones portables, avec lesquels il aurait envoyé ses menaces, ont été saisis sur place. Il a seulement été arrêté la veille du concert. «La situation était extrêmement sensible, nous devions agir prudemment le suspect aurait pu être armé», explique ainsi le policier. La star a pu chanter sans inquiétudes devant un public de 14.000 personnes.

Héroïne britannique
Ariana Grande continue donc sa tournée mondiale, malgré le terrible attentat qui a frappé la sortie de son concert en mai dernier et causé la mort de vingt-deux personnes. Elle est devenue une héroïne nationale pour les Britanniques depuis son retour en Grande-Bretagne avec l’événement «One Love Manchester» où elle a chanté avec une pléiade de stars comme Justin Bieber, Coldplay ou Robbie Williams, pour rendre hommage aux victimes.
Depuis cette performance, des milliers de Britanniques se sont exprimés sur les réseaux sociaux et dans les journaux pour souligner le courage d’Ariana Grande. Ils ont aussi été nombreux à demander à la reine d’Angleterre de décorer officiellement les habitants de Manchester et la chanteuse américaine pour leur bravoure. Elizabeth II s’était exprimée après l’attaque qui a frappé le concert d’Ariana Grande et avait «exprimé son admiration par la compassion et l’humanité des Mancuniens devant cet acte de barbarie».