cerealiculture-constantine

Constantine : Un programme d’irrigation d’appoint pour sauver la production céréalière

Un programme d’irrigation d’appoint réservé à la production céréalière affectée actuellement par le phénomène de la sécheresse, est en cours d’exécution dans la wilaya de Constantine, a-t-on appris dimanche, auprès de la direction des services agricoles (DSA)…
Ce programme a été lancé depuis le mois de mars dernier où «un déficit hydrique a été enregistré dans l’ensemble des communes de la wilaya, à cause de la faible pluviométrie’’, a précisé à l’APS le chef du service de la production agricole, Djamel Benserradj. Pas moins de 1 166,5 hectares parmi la surface emblavée au titre de la campagne agricole 2016-2017, estimée à 80 590 hectares, ont été jusqu’à présent ciblés par ce programme, selon le même responsable.
La superficie irriguée dans le cadre de ce programme a concerné notamment les communes qui disposent de plusieurs retenues collinaires, d’où la possibilité d’utilisation du système d’irrigation d’appoint à l’instar des localités d’El-Khroub, Aïn-Smara, Ibn-Badis, Aïn-Abid et d’Ouled-Rahmoune, a-t-il révélé.
La concrétisation de ce programme qui se poursuivra jusqu’à la fin du mois en cours, vise ‘’à sauver la récolte céréalière et accroitre le rendement’’, a affirmé le même responsable, rappelant que 595,5 hectares ont été ciblés par ce système au titre de la saison agricole 2015-2016. Seuls 26,8 mm de pluviométrie ont été enregistrés durant les mois de mars et avril derniers dont 0,1 mm recensé le mois de mars (1 jour de pluie) et 26,7 mm durant le mois d’avril (11 jours de pluie) contre 162 mm enregistrés durant la même période de la campagne agricole précédente, a-t-il fait remarquer.
L’obtention d’une production record de céréales est également tributaire du respect du schéma technique de cette culture depuis le lancement de l’opération labours-semailles, qui comprend l’acquisition de semences traitées et d’intrants, le labour profond, la fertilisation du sol, le désherbage, l’encadrement technique et autres procédés qui permettent d’accroître le rendement et d’améliorer la qualité, ajoute M. Benserradj.
La surface emblavée cette année a dépassé les objectifs tracés, estimés à 80 000 hectares, et celle réservée à cette production, au titre de la dernière campagne agricole qui était 69 900 hectares, a indiqué la même source, soulignant que l’application du programme de résorption de la jachère dans le cadre des instructions et orientations du ministère de tutelle et l’affluence des fellahs sur cette filière en raison des mesures d’indemnisation mises en place par l’Etat sont les facteurs qui ont favorisé la hausse de cette superficie. Dans la wilaya de Constantine, le blé dur a eu la part du lion quant à la surface globale consacrée cette année aux céréales avec 52 380 hectares, suivi du blé tendre (20 460 hectares l’orge 6.680 hectares, alors que 1 070 hectares ont été réservés à l’avoine, selon les statistiques établies par la DSA. Par ailleurs, pas moins de 1 849 céréaliculteurs ont bénéficié au titre de la campagne agricole en cours des crédits R’fig, mobilisant un montant global de près de 2 milliards de dinars, a-t-on signalé à la direction des services agricoles pour des raisons de sécurité.