Fafa

Conseil national des droits de l’Homme : Benzerrouki Fafa élue présidente du CNDH

Benzerrouki Fafa Sid-Lakhdar a été élue, jeudi à Alger, présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), institué en application des dispositions de la Constitution amendée de février 2016. La présidente du CNDH a été élue, à l’unanimité, à l’issue de la cérémonie d’installation des membres de cette institution, au nombre de 38, par le premier président de la Cour suprême, Slimane Boudi.

L’élection de Mme Benzerrouki, qui occupe le poste de présidente du tribunal administratif d’Alger, intervient «en soutien aux femmes pour accéder aux postes de responsabilité et également pour ses compétences et sa longue expérience dans le domaine de droit, de la justice et des droits de l’Homme», ont estimé les membres du Conseil. Dans une allocution à l’issue de la cérémonie d’élection, la présidente du Conseil a remercié le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour sa confiance placée dans les membres de cette institution, remerciant, par la même occasion, les membres du Conseil pour leur confiance, indiquant que le fait d’être membre de ce Conseil est «une mission noble au service du pays et du citoyen».
Elle a affirmé que ce Conseil, qui est venu «consacrer les réformes initiées par le président de la République, œuvrera à la promotion des droits de l’Homme», à travers des actions sur le terrain, la formation continue des acteurs dans ce domaine et la proposition de promouvoir l’enseignement des droits de l’Homme dans le milieu éducatif, universitaire et social.
La prochaine réunion du Conseil sera consacrée à l’élection des présidents des six commissions permanentes de cette institution, a-t-elle précisé. La présidente du CNDH a débuté sa carrière dans le secteur de la justice, en octobre 1975, en qualité de juge près le tribunal de Aïn-Témouchent. En juin 1976, elle a été désignée présidente du tribunal d’Alger (première femme à occuper ce poste); en 1996, elle a été désignée au sein de la chambre administrative de la Cour suprême, puis présidente de section au Conseil d’État en juin 1998; le 25 mars 2010, elle a été désignée présidente du premier Tribunal administratif en Algérie, pour être élue, en 2014, membre du tribunal administratif de la Ligue des États arabes.