Concours de recrutement des enseignants

Concours de recrutement des enseignants : Des candidats de réserve seront repêchés

Alors que le concours de recrutement de plus de 40 000 enseignants sera organisé le 29 juin prochain, le ministère veut en finir avec les listes de réserve. En effet, avant la tenue des épreuves, le secteur puisera dans la liste d’attente, issue de la session organisée en 2016. C’est du moins ce qu’a été affirmé, par le biais d’un communiqué de presse rendu public sur le site officiel du département de Benghebrit. D’ailleurs, l’exploitation des listes de réserve du concours de 2016 a débuté avant-hier et se poursuivra jusqu’au 17 avril prochain. Considéré comme étant un «gisement» qu’il faut exploiter, la plate-forme électronique passera, par la suite, à la dimension nationale, et ce, du 17 au 27 du même mois. «En prévision du concours du 29 juin, le ministère de l’Éducation nationale a procédé à l’exploitation des listes de réserve relatives au concours de recrutement d’enseignants de 2016, pour les trois cycles de l’enseignement, interviendra du 7 (vendredi dernier, ndlr) au 17 avril», peut-on lire sur ledit communiqué. «Les directions de l’Éducation procèderont à l’exploitation de la plate-forme numérique pour convoquer les candidats concernés en fonction du mérite, du cycle et de la matière», précise la même source. Il convient de signaler que, tout au long de ces dix jours, les services du département de Benghebrit ouvriront la plate-forme numérique des candidats reçus au concours de recrutement 2016. Ceux ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10/20 sont potentiellement admis dans la liste d’attente qui sera utilisée au niveau des wilayas. Par la suite, «il ne sera plus question de la liste d’attente de 2016. Mais seuls les résultats du prochain concours compteront». De surcroît, la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, avait annoncé récemment l’ouverture de plus de 10 000 postes pour le recrutement externe d’enseignants en 2017, soulignant que le concours était prévu pour le 29 juin prochain. Le ministère a arrêté «un calendrier chargé» pour les examens professionnels de promotion aux grades de professeur principal et professeur encadreur, prévu le 31 mai, avant les épreuves professionnelles prévues entre les mois de juillet et août, concernant principalement les postes administratifs, en prévision de la prochaine rentrée scolaire, avait indiqué la ministre. Notons que le système de la plate-forme électronique a été mis en place après le concours de 2016. La ministre de l’Éducation avait précisé à l’ouverture de la rencontre d’information sur la plateforme que «l’utilisation de ce système permet de consacrer les principes d’équité, de transparence et de crédibilité, et de simplifier les procédures administratives dans le cadre de l’amélioration du service public». Elle a mis en avant le traitement centralisé de toutes les données au niveau de l’administration centrale du ministère de l’Éducation nationale grâce au système expert qui intègre les postes vacants, les affectations, les choix des candidats concernés, etc. Ce système permet de traiter une large base de données, avait-elle précisé. Reste à savoir si le concours de 2017 passera par le même procédé. Une démarche qui a permis de mettre fin aux recours.
Lamia Boufassa