MC-Alger-joie-Aouedj

Compétitions africaines interclubs : L’Algérie avec l’USMA et le MCA, carton plein pour la Tunisie

L’Algérie, le Maroc et la RD Congo n’ont conservé que la moitié de leurs représentants (deux clubs sur quatre) en phase de poules de la Ligue des champions et coupe de la Confédération, dont le tirage au sort aura lieu le 26 avril au siège de la Confédération africaine de football (CAF), alors que la Tunisie occupe le haut du tableau avec quatre qualifiés sur quatre possibles. L’USM Alger en Ligue des champions et le MC Alger en Coupe de la Confédération sont les seuls rescapés algériens à l’issue de la première phase des deux compétitions après l’élimination de la JS Saoura dès le tour préliminaire de la C1 par Enugu Rangers et la JS Kabylie aux seizièmes de finale de la C 2 par le tenant du trophée TP Mazembe.. Sans surprise, la Tunisie occupe le haut du tableau avec quatre qualifiés sur quatre possibles, deux dans chacune des deux épreuves. Si depuis 1997, les clubs tunisiens n’ont remporté que sept couronnes (2 CL et 5 CC), ils ont été constamment présents dans la lutte pour le titre ce qui n’est pas un mince exploit compte-tenu des circonstances extra-sportives depuis 2011 avec, notamment, des matches disputés à huis-clos. L’Egypte a perdu une de ses quatre équipes (Al Masry) mais elle reste l’incontestable numéro un. Depuis la création de la Ligue des champions en 1997 et celle de la Coupe de la Confédération en 2004, elle a trusté les victoires, sept dans l’épreuve la plus prestigieuse, six pour Al Ahly et un pour Zamalek, et une, encore pour Al Ahly, dans l’autre compétition. Un total de 8 trophées sur un total de 33 (CL+CC) décernés, soit 1 titre pour 4 décernés (25%). Ne manquant pas de ressources financières, les clubs soudanais sont toujours là, en particulier grâce aux deux frères ennemis d’Omdurman, Al Hilal et Al Merreikh. Ces dernières années sont venus s’ajouter quelques clubs mal connus comme aujourd’hui Al Hilal Obeid qui a décroché le premier billet de son histoire pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération. L’Afrique du Sud aura cette année trois représentants dans la seconde phase des Coupes interclubs. Le Cameroun fait un peu figure de parent pauvre avec une seule équipe encore en lice, Coton Sport de Garoua. Etre champion d’Afrique des Nations n’implique pas nécessairement de s’appuyer sur des clubs puissants. Ce qui était vrai autrefois ne l’est plus aujourd’hui, avec souvent dans les sélections nationales des joueurs opérant loin du continent. Enfin un coup de chapeau aux clubs zambiens. Ils étaient deux sur la liste de départ, Zesco United et Zanaco, et ils sont toujours deux. Neuf autres pays ont maintenu une équipe. La performance la plus inattendue est celle du Swaziland avec les Mbabane Swallows, tombeurs de l’AC Léopards de Dolisie, lors des barrages pour l’accession à la seconde phase de la Coupe de la Confédération Total. Un 19e pays s’ajoutera à la liste, le Nigeria ou le Rwanda. Il sera connu à l’issue du match retour de la CC entre Rivers United et Rayon Sport. A l’issue de la première manche, jouée à Port-Harcourt, les Nigérians possèdent un avantage de deux buts.

Tableau des qualifiés pour la phase de poules
Tunisie: Espérance, Etoile du Sahel, Club Africain, CS Sfaxien
Afrique du Sud: Mamelodi Sundowns Platinum Stars, SuperSport Utd
Egypte: Al Ahly, Zamalek, Smouha
Soudan: Al Hilal, Al Merreikh, Hilal Obeid
Algérie: USM Alger, MC Alger
Maroc: WAC Casablanca, FUS Rabat
RD Congo: AS Vita Club, TP Mazembe
Cameroun: Coton Sport,
Zambie: Zanaco, Zesco United
Angola: Recreativo do Libolo
Ethiopie: Saint George
Gabon: CF Mounana
Guinée: Horoya AC
Libye : Ahli Tripoli
Mozambique: Ferroviario Beira
Ouganda: Kampala CCA
Swaziland: Mababane Swallows.