NEIGE NAAMA

Chute de neige sur les hauteurs de Naâma

Les hauteurs du mont Aissa dans la commune de Tiout (82 km au sud de Naama) et d’autres régions montagneuses du village de Oulgag à l’extrême ouest de Sfissifa ont enregistré, mardi, une chute de neige en faibles quantités, selon les services météorologiques de la wilaya. Depuis les premières heures de cette journée, les services météorologiques ont enregistré de petits flocons de neige accompagnées d’averses sur les hauteurs de 900 à 1.000 mètres, notamment au sommet du mont Aissa (1.800 mètres) où la neige a atteint moins de 2 centimètres et à Oulgag (1 cm), selon l’annexe de l’Office national de météorologie. Une baisse sensible de la température a été relevée à travers toutes les communes de la wilaya de Naâma cette semaine descendant mardi matin à
1 degré pour augmenter dans l’après-midi à 6 degrés à Naama. Ces premières chutes de neige ont été favorablement accueillies par les agriculteurs et les éleveurs après une sécheresse qui a sévi dans la région dernièrement. Le temps glacial a encouragé des alpinistes et membres d’associations écologiques dont celle des «Amis de l’Atlas saharien» d’Ain Sefra de faire une virée dans les zones montagneuses et prendre du plaisir, a indiqué un membre du mouvement associatif, Ahmed Aggoun.

Ooredoo souhaite AssegwasAmeggaz au peuple algérien
A l’occasion du nouvel an berbère « Yennayer »2968, Ooredoo, entreprise citoyenne par excellence, souhaite AssegwasAmeggazau au peuple algérien ainsi qu’à ses clients et partenaires. Ce nouvel an berbère, qui coïncide avec le 12 janvier de chaque année du calendrier grégorien, marque la richesse de la culture algérienne dans toute sa diversité. A cette occasion, Ooredoo souhaite une bonne année à tout le peuple algérien, pleine de santé, de paix et de prospérité. Ainsi, Ooredoo se joint au peuple algérien pour célébrer Yennayer, en lançant une campagne de communication diffusée à travers les différents supports médiatiques, dans les trois langues : arabe, tamazight et française. Fidèle à son engagement envers le peuple algérien avec toute sa richesse et diversité culturelle, Ooredoo réaffirme sa volonté de mettre au profit de ses clients où qu’ils soient, le meilleur de la technologie, de solutions et des services innovants pour le développement du secteur de la téléphonie mobile et du numérique. Ooredoo continuera à apporter son savoir-faire et son expertise pour l’essor du secteur national des télécommunications, tout en honorant sa dimension citoyenne et sa responsabilité sociale.
AssegwasAmeggaz 2968 !

Exercice de simulation d’une tentative d’attentat à l’aéroport de Constantine
Un exercice de simulation d’une tentative d’attentat à la bombe à bord d’un avion a été organisé, mardi après-midi, à l’aéroport international Mohamed Boudiaf de Constantine. La manœuvre, conduite par les membres du groupement des opérations spéciales de la police (GOSP) soutenus par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) et de la protection civile, simulait la présence parmi les voyageurs d’une personne portant une ceinture d’explosifs. Le kamikaze, selon le scénario mis en place, a été repéré à l’intérieur de l’avion, un Boeing de la compagnie aérienne Tassili, avec à son bord une vingtaine de passagers, ce qui a nécessité un atterrissage en urgence sur la piste de l’aéroport de Constantine. Alertées, les unités spéciales du GOPS, une nouvelle section d’élite relevant de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) sont aussitôt intervenues avec un matériel adapté de pointe et ont procédé à l’arrestation du kamikaze et au désamorçage des explosifs. La prise en charge des passagers a été assurée par la protection civile qui a mobilisé d’importants moyens, dont un hôpital de campagne en vue d’une meilleure maîtrise de la situation, marquée par une panique générale, causant plusieurs blessés parmi les voyageurs. L’opération de désamorçage et de sécurisation des lieux a duré un peu plus d’une heure. Le GOPS, meneur de la simulation a été récemment créé pour combattre le grand banditisme et l’intervention en milieu urbain.

Premières observations de l’aigle de Boneli et du Coucou Geai à Oran
L’aigle de Boneli, un rapace en déclin, et le coucou Geai, un oiseau qui hiverne très rarement en Algérie, ont été observés à Oran lors d’une campagne de dénombrement des oiseaux migrateurs, lancée depuis trois jours par la conservation locale des forêts, a appris l’APS auprès d’observateurs associés à cette opération. «L’aigle de Boneli, sujet d’une attention particulière de réintroduction au niveau international, notamment dans la rive nord de la méditerranée a été observé à deux reprises, au cours de la campagne, au niveau du lac Télamine et à Dayette Oum Ghelaz», deux zones humides d’Oran, a indiqué Ali Mahadji, ornithologue associé à la campagne de dénombrement. «Cela fait des années que la présence de cette espèce n’a pas été signalée à Oran» soutient-il, ajoutant que des opérations d’introduction dans plusieurs pays européens ont été menées, ces dernières années, notamment en Espagne. «Les oiseaux observés à Oran peuvent provenir des zones de réintroduction», a-t-il ajouté.

Algérie Télécom félicite le Peuple Algérien à l’occasion du Nouvel An Amazigh «Yennayer 2968»
Algérie Télécom a le plaisir de présenter ses meilleurs vœux aux Algériens à l’occasion du Nouvel An Amazigh «Yennayer 2968». Décrété fête nationale le 27 Décembre dernier par son Excellence le président de la République, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance de l’identité amazigh de l’Algérie, Algérie Télécom s’engage dorénavant à introduire la langue Amazighe dans ses documents administratifs ainsi que dans l’ensemble de ses campagnes de communication. Algérie Télécom poursuivra durant la nouvelle année sa stratégie de développement à travers la réalisation de divers projets en faisant preuve de technicité, tout en réitérant son engagement profond de citoyenneté auprès de tous les Algériens. L’équipe Algérie Télécom souhaite une excellente année à tous les Algériens ! Que cette année puisse nous apporter réussite, innovation et enthousiasme. Aseggas ameggaz !

Placement de près de 80% des sortants en apprentissage
Le ministre de la Formation et de l’enseignement professionnels, Mohamed Mebarki a affirmé, mardi à Alger, que près de 80% des sortants en apprentissage étaient retenus dans des entreprises économiques où ils ont effectué leurs stages pratiques. Intervenant devant la commission des Finances et du budget à l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de l’examen de la loi portant règlement budgétaire de 2015, le ministre a précisé que près de 80% des sortants en apprentissage sont retenus dans les entreprises économiques où ils ont effectué leurs stages pratiques. à ce propos, le ministre a affirmé que son secteur accorde une importance particulière à l’apprentissage en tant que meilleur moyen pour faciliter l’intégration dans le monde du travail en vue d’augmenter progressivement le nombre des inscrits en ce mode de formation. Mettant l’accent sur l’importance de renforcer et d’élargir la coopération entre le secteur de la formation professionnelle et les entreprises économiques en tant que «partenaire clé», Mebarki a ajouté que cette démarche vise à former une main-d’œuvre qualifiée répondant aux besoins de l’économie nationale et ce, a-t-il dit, à travers la conclusion de conventions et la création d’un centre d’excellence en coordination avec les entreprises pionnières dans certaines spécialités.

L’Algérie et la Grande Bretagne se mettent à la coopération dans l’Education
L’Algérie et la Grande Bretagne ont exprimé leur volonté à poursuivre le renforcement de leur coopération bilatérale dans le secteur de l’éducation ainsi que la mise en exécution des projets inscrits dans le cadre du programme exécutif signé le 13 novembre dernier, indique un communiqué du ministère de l’éducation. Lors d’un entretien entre la ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghebrit et l’ambassadeur britannique en Algérie, Barry Robert Lowen, au siège du ministère, les deux parties ont passé en revue «la coopération entre les deux pays à travers les activités et projets en cours d’exécution», exprimant leur volonté et détermination à poursuivre «le renforcement de la coopération bilatérale et la mise à exécution des projets inscrits dans le cadre du programme exécutif signé le 13 novembre 2017», dont l’objectif est le développement de l’enseignement de l’anglais et la formations des enseignants durant les trois prochaines années.