Palestine

Chabab Rafah de Ghaza remporte la Coupe de Palestine

Chabab Rafah, club de la bande de Ghaza, a remporté vendredi la Coupe de Palestine de football, malgré le fait que l’occupant israélien a empêché dix de ses joueurs de participer à la finale-retour en Cisjordanie occupée. Chabab Rafah a fait match nul (0-0) contre Ahly al-Khalil, à al-Khalil (sud de la Cisjordanie), et s’est adjugé le trophée grâce à sa victoire à domicile au match aller (2-0). Seulement 15 de ses 25 joueurs ont été autorisés à se rendre en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 50 ans. L’occupant israélien contrôle les entrées et sorties de la bande de Ghaza, territoire palestinien qu’il a évacué en 2005 mais qu’il maintient sous un blocus sévère depuis 2006. Il s’agit de la première victoire en Coupe de Palestine pour Chabab Rafah, a précisé à l’AFP son directeur Khaled Kweik. « On a été harcelé à l’entrée de la Cisjordanie et les Israéliens ont interdit à dix de nos joueurs » de sortir de la bande de Gaza, a dit son directeur Khaled Kweik après le match.
La Coupe de Palestine oppose en matches aller-retour le vainqueur d’une compétition de clubs organisée à Ghaza et le vainqueur d’une autre compétition organisée en Cisjordanie. Abandonnée pendant quinze ans à cause des problèmes d’obtention de permis de voyage auprès des autorités israéliennes, cette finale avait été réactivée en 2015 après l’intervention de la Fédération internationale de football (Fifa).
Ahly al-Khalil, club d’al-Khalil, avait remporté le titre en 2015 et 2016.

Washington officialise, auprès de l’ONU, son retrait de l’Accord climatique de Paris
Les États-Unis ont officiellement notifié aux Nations unies (ONU) leur intention de sortir de l’Accord de Paris sur le climat, a annoncé, vendredi dernier, le département d’État américain. Washington a confirmé par écrit à l’ONU son intention de se retirer de l’Accord de Paris sur le climat, indiquant par la même occasion qu’elle compte continuer à participer aux négociations internationales, selon le département d’État américain. Washington participera notamment à la prochaine conférence climatique annuelle de l’ONU, la COP23, qui se tiendra en novembre à Bonn, en Allemagne. «Cette participation inclura les négociations en cours sur les lignes directrices visant à mettre en œuvre l’Accord de Paris», a précisé le département d’État dans un communiqué. «Aujourd’hui, les États-Unis ont soumis aux Nations unies une notification concernant leur intention de se retirer de l’Accord de Paris dès qu’ils le pourront», a indiqué le département d’État. Les Américains se déclarent cependant ouverts «à revenir dans l’Accord de Paris si les États-Unis peuvent trouver des termes qui soient plus favorables à leur économie, à leurs citoyens et à leurs contribuables». Ce qui semble être très difficile au vu des conséquences gravissimes sur le Climat des activités économiques intenses des États Unis notamment, celles du taux élevé des émissions de gaz à effet de serre. Selon le département d’État, Washington participera aux conférences climatiques internationales pour assurer la défense de ses intérêts, et, pour rappel, le retrait des États-Unis de l’Accord sur le climat a été annoncé par Donald Trump, début juin.

La plus vieille centrale nucléaire du monde à l’arrêt pour travaux
Le deuxième réacteur de la centrale nucléaire de Beznau, en Suisse, a dû être arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé Axpo, le gestionnaire de cette plus vieille centrale nucléaire du monde. Le réacteur Beznau 2 a été stoppé pour des «travaux de réparation» suite à un problème constaté à «l’extrémité d’un câble électrique de 220 kilovolt», a indiqué Axpo dans un communiqué. Le premier réacteur de la centrale est déjà à l’arrêt depuis mars 2015 pour des raisons techniques. Le groupe Axpo a lancé une procédure pour déterminer la cause du dommage et l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a été informée. «Il faut s’attendre à ce que la production (d’énergie) soit interrompue quelques jours», estime le gestionnaire, soulignant que «pendant ce temps, de la vapeur sera visible au-dessus de la partie non nucléaire» de la centrale. Selon Axpo, «il n’y a pas de danger ni pour les êtres humains ni pour l’environnement» et «les installations sont dans un état stable». La centrale de Beznau, installée dans le canton d’Aargau (nord), près de la frontière allemande, est en service depuis 1969. Il s’agit de la plus vieille centrale nucléaire au monde, depuis la fermeture du réacteur d’Oldsbury en Grande-Bretagne en 2012.

Les musulmans du Québec auront un cimetière
Les musulmans auront leur cimetière à Québec après des mois de tergiversations et la multiplication d’actes islamophobes, a annoncé vendredi la municipalité. Promis après la fusillade à la mosquée de Québec fin janvier, où six fidèles ont été tués pendant la prière par un étudiant partisan de la suprématie de la race blanche, le cimetière musulman doit être installé sur un terrain mitoyen de l’actuel cimetière de la ville.
La ville de Québec «a accepté (…) une offre d’achat déposée par le Centre culturel islamique de Québec pour un terrain municipal qui lui permettra de construire un cimetière», selon le communiqué de la municipalité. «Québec est une terre d’accueil pour toutes les cultures, les langues et les religions» et «chaque personne a sa place dans la ville», a déclaré Régis Labeaume, maire de Québec. Si l’ouverture d’un cimetière musulman est en négociations depuis près d’une décennie, le débat est devenu plus acrimonieux après l’attaque à la mosquée.
La communauté musulmane avait déploré que les dépouilles des victimes ne doivent être acheminées jusqu’à Montréal, à 250 kilomètres, dans certains cas. Le mois dernier, un projet d’implantation d’un cimetière musulman dans une bourgade à 35 km de Québec avait été rejeté par referendum par les voisins directs. Selon la presse locale, des groupes d’extrême droite avaient orchestré le «non».

Le clip de «Despacito» recueille plus de 3,11 milliards de vues sur YouTube
Le clip de la chanson «Despacito» est devenu, vendredi, la vidéo la plus visionnée de l’histoire de la plateforme YouTube, nouveau signe de la popularité planétaire de ce tube reggaeton, venu de Porto Rico. Avec 2,995 milliards de vues, «Despacito» a dépassé le titre «See You Again» du rappeur Wiz Khalifa, bande originale du film «Fast and Furious 7», qui affichait vendredi vers 18h30 GMT 2,994 milliards de visionnages. Longtemps en tête du classement, le «Gangnam Style» du chanteur sud-coréen Psy est désormais distancé, avec 2,919 milliards de vues. Mi-juillet, «Despacito», interprété par le chanteur portoricain Luis Fonsi était déjà devenu la chanson la plus jouée en streaming de tous les temps. Le rythme avec lequel le clip s’est hissé au sommet de YouTube (7 mois) est inédit. «Merci, à tous, de votre soutien depuis le premier jour !», a écrit sur son compte Instagram le rappeur Daddy Yankee, qui est invité sur la chanson. «Despacito», un morceau latino plein de sous-entendus sexuels est devenu viral peu après sa sortie en janvier. Le titre a démultiplié son audience en avril, quand le chanteur pop canadien Justin Bieber a posé sa voix dans un remix.
Ce remix est en tête des ventes de disques depuis douze semaines aux États-Unis. «Despacito» –qui signifie «tout doucement» en espagnol– est la première chanson en espagnol à atteindre ce rang depuis «Macarena» en 1996. Le reggaeton –qui découle du dance hall jamaïcain et du hip-hop– a historiquement permis aux Portoricains noirs de s’exprimer. Le clip a été tourné dans le quartier populaire de La Perla, sur l’île de Porto Rico, devenu une destination touristique prisée à la faveur du succès de «Despacito»

L’effet Neymar s’installe au PSG
Le club français du Paris-Saint-Germain (PSG) a vendu dans ses boutiques «plus de 10 000 maillots» floqués au nom de sa nouvelle recrue Neymar en une seule journée, après son engagement, jeudi soir, pour cinq ans au club de la Capitale qui en a fait le joueur le plus cher de l’histoire, a annoncé le club parisien. Signe de la forte demande, «les achats seront limités à un maillot par personne» samedi, alors que «15 000 clients» se sont déjà rués sur les Champs-Elysées ou au Parc des Princes devant les boutiques officielles du Paris SG. À environ 100 euros le prix moyen de la tunique, cela fait donc déjà 1 million d’euros dans les caisses du club parisien, alors qu’il a déboursé 222 millions d’euros pour s’offrir les services de la star brésilienne. Neymar sera présenté samedi au public du Parc des Princes à partir de 13h45 GMT, avant la reprise de la saison de Ligue 1, avec un match contre le promu Amiens (15h15 GMT).

1,3 tonne de cocaïne saisie à Rouen (France)
Huit personnes ont été inculpées en France après la saisie de 1,3 tonne de cocaïne sur un navire en provenance du Brésil dans le port du Havre (ouest), selon une source judiciaire. La drogue, découverte en plusieurs étapes, se trouvait à bord d’un navire en provenance de Santos, au Brésil, et avait été dissimulée dans plusieurs conteneurs, selon la technique du « rip-off » : des sacs de sport placés au dernier moment dans les conteneurs au départ puis récupérés par des complices dans le port de destination, à l’insu de l’expéditeur et du destinataire. Quelque 278 kg ont été saisis début juillet, 119 kg vers la fin du mois et 459 kg samedi dernier, a expliqué à la presse le procureur de la République François Gosselin.