US Africom

CE QU’A DEMANDÉ LE PRÉSIDENT NIGERIAN AUX ÉTATS-UNIS : Transférer le siège de l’Africom vers l’Afrique

Le président nigérian Muhammadu Buhari a demandé aux États-Unis d’envisager le transfert de l’Africom (Commandement des États-Unis pour l’Afrique) de l’Allemagne vers l’Afrique, afin, selon lui, « de renforcer les efforts actuels en matière de sécurité sur le continent ».

Un communiqué de la présidence a indiqué, en effet que M. Buhari avait fait cette suggestion mardi dernier, au cours d’une rencontre virtuelle avec le Secrétaire d’État américain Anthony Blinken. Compte tenu des problèmes sécuritaires croissants en Afrique occidentale et centrale, dans le golfe de Guinée, dans la région du lac Tchad et au Sahel – des problèmes qui pèsent lourdement sur l’Afrique, il a souligné la nécessité pour les États-Unis d’envisager de transférer le siège de l’Africom de la ville allemande de Stuttgart vers l’Afrique, c’est-à-dire à proximité du théâtre des opérations, indique le communiqué. Les régions mentionnées par le président nigérian sont depuis un certain temps déjà en proie à de nombreuses menaces, dont les groupes rebelles, les extrémistes, les kidnappeurs et les bandes armées. M. Buhari a déclaré que le soutien des principaux partenaires stratégiques « ne pouvait être surestimé à cet égard, car l’insécurité a des conséquences sur toutes les nations ». Il est donc impératif de mettre en place une coopération et une collaboration concertées de toutes les nations face à ces défis.
Le Président a indiqué que le Nigeria renforcerait sa collaboration sous toutes ses formes avec ses amis et ses partenaires stratégiques, afin qu’ils puissent travailler ensemble à la sécurité de tous. Selon le communiqué, M. Blinken s’est dit heureux d’intégrer le Nigeria à sa « première visite virtuelle en Afrique », et a souligné que le Nigeria et les États-Unis avaient de nombreux intérêts communs du point de vue bilatéral.
R. I.