BOUMERDÈS : Le siège de l’APC fermé par des citoyens

Les habitants du site des chalets dans la commune d’Ouled Aïssa à une quarantaine de kilomètres à l’est de Boumerdès ne décolèrent pas. Ils poursuivent leur mouvement de protestation déclenché avant-hier en fermant encore hier le siège de l’APC. Ils revendiquent le relogement dans des logements neufs. «Les chalets se trouvent dans une dégradation avancée, et nous vivons le calvaire au quotidien et souffrons de plusieurs maladies», se plaignent les protestataires qui dénoncent leur marginalisation. «Plusieurs opérations de relogement des occupants de chalets ont été effectuées à travers le territoire de la wilaya sans que notre commune soit concernée», dénoncent-ils. Toute la municipalité est paralysée. Les protestataires menacent de poursuivre et même de corser leur mouvement si leur principale revendication relative au relogement n’est pas prise en charge dans les meilleurs délais. «Nous interpellons le wali pour intégrer notre doléance dans les prochaines opérations de relogement, » insistent-ils.
B. Khider