Intemperies

Boumerdès : De fortes pluies et des désagréments sur le trafic routier

D’importantes précipitations ont été enregistrées hier, sur tout le territoire de la wilaya. Si ces fortes averses ont apporté leur lot de bienfaits, notamment pour l’agriculture et le remplissage des barrages, il n’en demeure pas moins qu’elles ont causé d’énormes désagréments à travers plusieurs localités de la wilaya. En effet en quelques temps, les rues des villes de la région ont été submergées par d’importantes quantités d’eau de pluie lesquelles ont provoqué d’importantes perturbations dans le trafic routier notamment dans les axes principales de la région et les lignes secondaires. Des maisons ont été inondées au niveau de plusieurs localités pour ne citer que les communes de Bordj-ménaïel, des Issers, Khemis-El-Khechna Baghlia et Dellys. Les habitants avaient des difficultés pour évacuer les eaux qui se sont infiltrées à intérieur de leurs habitations. Certains endroits se sont subitement submergés par les eaux d’où les habitants avaient des difficultés pour sortir a-t-on appris de sources locales.
Le danger sur les routes a été accentué à cause des risques d’éboulement dans plusieurs endroits. Cet état de fait a rendu le trafic routier très difficile notamment au niveau des centres urbains ou la circulation a été difficile avec de gigantesques embouteillages. Des accidents ont été également signalés sur la RN12 au niveau de Bordj-Ménaiel et sur la RN24. Au chef-lieu, pas moins de quatre axes routiers sont inondés d’eau de pluie rendant la circulation difficile.
A Khemis-El Khechna les principales artères étaient submergées par les eaux de pluie rendant difficile la circulation automobile et même à pied, les citoyens avaient d’énormes difficultés pour se déplacer. Le même scénario a été constaté au niveau de Bordj-Ménaïl, les Issers, Thénia et Boudouaou ou plusieurs quartiers ont été submergées par les eaux causant d’énormes désagréments aux citoyens. Le système de drainage des eaux de pluie et les avaloirs sont bouchés. Fort heureusement que ces averses n’ont pas fait de victimes mais ont provoqué des perturbations dans le trafic routier et des désagréments aux citoyens qui n’ont pas hésité d’ailleurs à dénoncer la mauvaise gestion des responsables locaux qui n’ont pas effectué les travaux d’assainissement et de curage des avaloirs.
Ces averses ont mis à nu le travail des collectivités locales quant aux travaux d’assainissement et du curage des avaloirs, déplore un agriculteur de Khemis-El-Khechna qui se réjouit de ces averses qui seront d’un grand apport pour l’agriculture et le remplissage des barrages qui ont enregistré un déficit important ces derniers mois.
B. Khider