Police

Bilan d’activité de la sûreté de wilaya de Constantine : La police sur tous les fronts !

Comparativement à l’année 2016, les activités de la sûreté urbaine de la wilaya de Constantine de l’année 2017 ont été satisfaisantes où le taux de réussite s’est situé à hauteur des 72%, contre 61% en 2016. C’est en tout cas ce qu’a déclaré M. Abdelkrim Oubari, chef de sûreté et contrôleur, lors de la conférence de presse qui a été tenue hier matin au niveau du siège de la sûreté de wilaya, où il était entouré du commissaire divisionnaire de la sécurité publique et du responsable de la police judiciaire.
L’orateur dans son intervention a présenté un bilan chiffré qui a trait à différentes affaires traitées par les éléments de la sûreté urbaine. L’on saura ainsi que que 489 affaires liées à la drogue et aux psychotropes ont été traitées , où plus de 14,kg de drogue, 59,88 g de cocaïne et 100 000 comprimés psychotropes ont été saisis durant l’année 2017 , un chiffre en nette augmentation par rapport à l’année 2016 où 48 303 comprimés psychotrope ont été saisis, ce qui démontre que la consommation de ces comprimés chez les jeunes va crescendo. Concernant les agressions physiques, 1637 affaires ont été traitées en 2017 contre 1570 en 2016.
Sur un autre registre, les affaires liées au vol des biens d’autrui s’élèvent à 1634 contre 1536 en 2016, alors que les vols de véhicules ont eux aussi connu une augmentation avec 98 vols en 2017 dont 42 vihécules ont été récupérés, contre 69 voitures en 2016 ; d’ailleurs la création d’un pôle régional pour l’échange d’informations sur les véhicules volés a permis de démanteler ces réseaux de voleurs de véhicules.
Sur le volet de la prévention, 1358 opérations coup de poing ont été opérées en 2017 contre 985 en 2016, où 9251 points ont été ciblés et 54756 personnes interpelées. En ce qui concerne la lutte contre la cybercriminalité, 75 affaires ont été traitées contre 32 en 2016.
Les violences sur les femmes quant à elles n’ont pas connu de changement où il a été enregistré 394 cas en 2017, contre 393 en 2016. Il est utile de signaler que les citoyens s’impliquent de plus en plus en signalant à la police tout ce qui parait suspect ou louche, et il nous été indiqué que 6889 appels ont été reçus au numéro vert.
Par ailleurs, d’autres initiatives ont été élaborées, dans le cadre des activités de la police de proximité, ce sont des rencontres périodiques avec les représentants des comités de quartiers en vue de sensibiliser les jeunes sur les méfaits de la drogue et autres psychotropes avec parfois des portes ouvertes sur les activités de la police, une autre manière d’être plus proche des citoyens .
Mâalem Abdelyakine