Yanis Merdji

Auteur de 4 buts en trois matchs de Ligue 2 française : Yanis Merdji frappe aux portes des Verts

S’il y un joueur algérien qui est en train de s’illustrer de fort belle manière dans le championnat de Ligue deux français bien garni d’éléments algériens ou d’origine algérienne, c’est bien l’attaquant de le l’AJ Auxerre, Yanis Merdji. Ce dernier a réussi à inscrire pas moins de quatre buts en trois apparitions seulement depuis le début de cet exercice, dont le dernier en date contre Clermont Ferrand (1à1), dans le cadre de la cinquième journée de l’épreuve. Cette réalisation a permis à Merdji de prendre la quatrième position au classement des meilleurs buteurs, et est donc bien parti pour faire encore parler la poudre cette saison. Ce qui le met sous les feux de la rampe, et pourquoi pas attirer vers lui les regards du sélectionneur national Djamel Belmadi. En tout cas, à 25 ans Merdji, n’a jamais caché son rêve de vêtir le maillot vert et blanc de l’équipe nationale. C’est un attaquant de pointe qui a évolué à Bourg-en-Bresse avant de rejoindre l’AJ Auxerre.
Dans un passé récent, il jouait pourtant en amateur en CFA 2. Il y a réussi à mettre 10 buts en 12 matches, et ce, en une demi-saison. Du coup, deux clubs de Nationale se sont manifestés pour s’attacher ses services. En même temps, deux clubs de Ligue 2 dont Bourg-en-Bresse lui ont proposé de rejoindre leurs rangs lors de l’hiver 2017. Sur la tournure qu’a prise sa carrière, il dira : «mon objectif primordial consistait à monter en niveau. J’ai, par la suite, pris la décision de rejoindre Bourg-en-Bresse. J’avoue que le challenge était intéressant, d’autant plus que la Ligue 2 me permettait d’évoluer sur tous les plans».
Et d’ajouter : «Pour la petite histoire, je ne suis jamais passé par un centre de formation. J’étais dans le monde amateur mais je n’ai jamais désespéré de rejoindre le monde professionnel. Je suis connu pour être un bosseur plus que les autres.
D’autant plus que mon état d’esprit m’a permis de croire à ma bonne étoile. Pour répondre à votre question, ce n’est pas un hasard de me retrouver déjà professionnel à Bourg-en-Bresse, puis à présent à l’AJ Auxerre».
Concernant ses ambitions, notamment vis-à-vis de la sélection algérienne, il précisera : «La sélection algérienne fait partie de mes objectifs. C’est un rêve d’enfance. L’Algérie est le pays de mes origines. J’aspire un jour évoluer sous les couleurs algériennes. Ma famille ne cesse de me parler de l’Algérie et de la sélection. L’Algérie a fait vibrer tout le monde lors de la Coupe du monde au Brésil, ainsi que tout récemment en coupe d’Afrique des nations. Nous sommes tous fiers de cette équipe. De mon côté, je vais travailler davantage pour être toujours le meilleur. Et cela va peut-être me permettre d’exaucer mon rêve. Je serais très fier de porter le maillot des Fennecs».
Merdji représente la particularité d’être de la même région que Mahrez (Tlemcen) qui, lui aussi, était dans le monde amateur.
à ce propos, il commentera : «Effectivement, mon père est de Tlemcen comme Mahrez, ma mère de M’sila…Oui, je veux suivre la même trajectoire que Mahrez. Pour l’instant, je peux vous dire que je suis en train de passer par le même chemin que Mahrez qui a déjà évolué à la DH. J’arrive en Ligue 2 comme lui d’ailleurs. On verra, par la suite, comment les choses vont se dérouler».
H. S.