Hamel

Aussitôt élu à la tête d’Afripol : Hamel décline sa feuille de route

Fraîchement élu à la tête du mécanisme de coopération africaine (Afripol), le général major et non moins directeur général de la Sûreté nationale, Abdelghani Hamel a dévoilé la feuille de route qu’il devra mener au cours de son mandat de deux ans.
A la clôture des travaux de la première Assemblée générale (AG) de l’Afripol qui s’est tenue, hier à l’hôtel El Aurassi d’Alger, Abdelghani Hamel s’est fixé quatre objectifs prioritaires, à savoir la lutte contre le terrorisme, le trafic d’armes, la traite des êtres humains et le trafic de drogue. Le président de l’Assemblée générale de l’Afripol croit dur comme fer que les pays du continent disposent des moyens nécessaires pour atteindre ces objectifs. Par ailleurs, il a affirmé que la création du mécanisme de coopération policière africaine (Afripol) avait pour objectif la consolidation des relations entre les Polices africaines en termes de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational au double plan régional et international. Pour rappel, dans son allocution à l’ouverture des travaux de la première Assemblée générale d’Afripol à Alger, Abdelghani Hamel a précisé que «cet événement continental important a pour objectif de consolider les relations entre les organes de police en Afrique en termes de lutte contre le terrorisme et le crime organisé transnational aux plans régional et international». «Les travaux de l’AG d’Afripol en Algérie viennent confirmer l’amitié profonde qui nous lie avec nos frères africains», a souligné le général major Hamel «L’Afrique fait face à une conjoncture sécuritaire sensible avec la multiplication de phénomènes criminels graves qui menacent désormais la sécurité des pays», a fait savoir le responsable. Ces défis, a-t-il expliqué, «revêtent un intérêt particulier, notamment les phénomènes du terrorisme, du crime organisé, de la prolifération d’armes, de la cyber défense et de la piraterie maritime, ce qui implique la prise de mesures nécessaires pour la prise en charge des exigences sécuritaires».
De son côté, Smail Chergui, président du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine s’est réjouit de la réussite des travaux de l’AG de l’Afripol qui se sont déroulés du 14 au 16 du mois en cours. Pour lui, les résolutions prises lors de l’AG d’Afripol sont un «message en direction des terroristes» et autres groupes qui mettent en péril la sécurité et la paix des pays africains.
Hacène Nait Amara