Arrestation de deux personnes à Annaba pour agression sur un enfant subsaharien : Ces comportements inciviques qui mettent l’État dans la gêne…

Alors que les autorités se battent contre des ONG acrimonieuses pour le respect des droits des subsahariens, des actes inciviques et gratuitement vils, les mettent de nouveau, dans l’embarras. L’affaire de la maltraitance de l’enfant subsaharien dans la gare routière d’Annaba a fait le tour des réseaux sociaux et alimenté déjà la presse étrangère. S’agissant d’un fait isolé, commis par des délinquants, la wilaya d’Annaba a pris les devants pour déposer plainte contre X. Le résultat ne s’est pas fait attendre : deux personnes ont été arrêtées jeudi dernier, à Annaba, dans le cadre de l’enquête déclenchée suite à cette plainte en lien avec l’affaire de l’agression d’un enfant subsaharien. Les personnes appréhendées sont l’agresseur et l’instigateur de cette agression, a précisé la même source. La personne qui a filmé cette scène de maltraitance de l’enfant a été identifiée et «demeure activement recherchée». La vidéo, datant de la saison hivernale mais publiée hier, affiche deux enfants, des migrants subsahariens, en train de demander l’aumône dans une station de bus à deux hommes, probablement des conducteurs ou des receveurs. L’un des deux hommes, après avoir poussé un des deux enfants pour le dissuader de le suivre et lui demander de l’aumône, finit par le gifler violemment en proférant des insultes à son encontre. La victime, tombée par terre, s’est vite relevée, choquée par les rires complices, avant de se mettre à pleurer. La wilaya d’Annaba, où cette vidéo semble avoir été tournée, a vite réagi, annonçant avoir déposé plainte contre l’auteur de cet acte.
I.M.Amine