Belmadi

Après le tirage au sort des éliminatoires du Mondial-2022 : Belmadi se méfie du Burkina Faso

Tout le monde s’accorde à dire que le tirage au sort du deuxième tour des éliminatoires africaines du mondial qatari de 2022 à été clément pour la sélection algérienne. Cette dernière a hérité du groupe A composé du Burkina Faso, Niger et Djibouti, des adversaires largement à la portée des Fennecs, estiment déjà les observateurs.

Mais si l’on se réfère au chargé de communication de la FAF, Salah Abboud, qui a eu une discussion avec le sélectionneur national à l’issue du tirage au sort effectué au Caire, le coach des Verts n’a nullement l’intention de sous estimer ses adversaires.
Le chargé de communication de la FAF a confié, à ce propos, qu’il était personnellement très surpris d’entendre de Belmadi des commentaires sur ses prochains adversaires par lesquels il a montré qu’il les connait déjà assez bien. C’est dire que l’architecte du deuxième trophée africain de l’Algérie ne veut rien laisser au hasard.
Salah Abboud a fait savoir aussi que le principal adversaire que Belmadi attend qu’il pose des problèmes à la sélection algérienne, c’est le Burkina Faso, une équipe qui aura certainement à cœur de prendre sa revanche sur les Vert qui l’avaient éliminé lors des barrages qualificatifs pour le Mondial-2014 au Brésil. D’ailleurs, ce fut la seule fois où les Burkinabés étaient tout proches de participer au rendez-vous footballistique planétaire.
Mais depuis, beaucoup de choses ont changé dans cette sélection qui a fini par toucher le fond, ces dernières années, comme l’atteste du reste son échec à se qualifier à la précédente CAN bien que celle-ci ait connu, pour la première fois, la participation de 24 sélections.
Malgré cela, Belmadi se veut tout simplement méfiant, lui qui fait de la participation au Mondial qatari une obsession. Toujours est-il que le chemin menant vers Doha sera très long, car même si l’équipe nationale venait à terminer première de son groupe, elle devra passer par un dernier tour au cours duquel elle aura à affronter en aller-retour le leader de l’un des neuf autres poules, soit un gros morceau que les champions d’Afrique en titre devront passer l’écueil pour mériter une quatrième participation du football algérien en coupe du monde.
Par ailleurs, et alors qu’il était question que l’équipe nationale déménage au stade du 5-Juillet dès le mois de mars à l’occasion de la réception du Zimbabwe pour le compte de la troisième journée des qualifications pour la CAN-2021 au Cameroun, on a appris du chargé de communication de la FAF que cette empoignade aura finalement lieu à Blida. Néanmoins, il est très fort possible que le match amical que disputera la bande à Belmadi en juin prochain contre une grande sélection mondiale aura lieu au stade olympique qui connait actuellement d’importants travaux de réaménagement.
Hakim S.