Abdat-Mansouri

Après l’arrivée de Chibane, Mansouri et Abdat : Le MCO voit grand, l’entraîneur Bouakkaz ne s’enflamme pas

Après la signature de l’attaquant Youcef Chibane (ESS) il y a deux jours, La direction du MCO semble avoir mis l’accélérateur afin de répondre aux attentes immenses des socios Hamraoua, ces derniers ne voyaient pas le bout du tunnel en raison du retard cumulé depuis trois semaines. Avant-hier, deux joueurs ont officiellement rejoint le contingent hamraoui et la cérémonie de signature a vu la présence de l’entraîneur en chef Moez Bououkaz, histoire de rassurer les supporters sur son aval donné pour le recrutement des deux éléments. La deuxième recrue de ce mercato hivernal est donc Fayçal Abdat (31 ans), ce défenseur central libéré par la JSK a disputé douze matchs durant la phase aller avec un total de 1.080 minutes de jeu. Quant à la troisième recrue officielle, il s’agit du milieu offensif Zakaria Mansouri (22 ans, ex-MCA) et qui appartenait officiellement au PAC. Le joueur s’est engagé pour une durée de 18 mois après avoir résilié son contrat avec le Paradou. Il est évident que le recrutement de Chibane, Abdat et Mansouri a reçu l’aval de Moez Bououkaz, reste à savoir qui héritera de la quatrième et dernière licence encore à prendre. Selon l’entraîneur lui-même, il est à la recherche d’un milieu défensif. Le technicien tunisien a déjà une idée sur le joueur ciblé, mais il préfère pour le moment ne souffler mot. Avec ce recrutement qui a soulagé la large galerie des hamraoua, tout le monde à Oran commence à miser gros sur son équipe afin de réussir une phase retour de premier ordre. Déjà, les protégés du président Ahmed Belhadj, dit ‘’baba’’, ont réussi une bonne affaire dès l’entame de la cette deuxième partie de la saison en allant s’imposer sur le terrain de l’USMB. Une victoire ayant valu aux gars d’El-Bahia de rejoindre le champion en titre, l’ESS, à la cinquième place au classement avec 25 points, distancés de sept longueurs par le leader, le CS Constantine.
Seulement, Mouaz Bouakkaz, ne veut pas s’enflammer. Pour lui, il faudra d’abord assurer le maintien. «Ce n’est que lorsqu’on arrivera à récolter 40 points, synonyme de maintien, que l’on peut se fixer un autre objectif, selon évidemment les journées qui vont rester avant la clôture de la compétition», a-t-il expliqué.
H. S.