Alger : gel des activités d’une dizaine d’agences de voyage

Une dizaine d’agences de voyage au niveau de la wilaya d’Alger ont vu leurs activités gelées pour non respect du cahier de charges et escroquerie à l’égard de leurs clients, a indiqué M. Salah Benakmoum, directeur du tourisme de la wilaya d’Alger. Dans une déclaration samedi à l’APS, M. Benakmoum a précisé que les services de la Direction du tourisme de la wilaya d’Alger ont procédé, en 2016 (jusqu’à mi septembre en cours), au gel des activités d’une dizaine d’agences de voyage, et ce dans le cadre des mesures visant à assainir le secteur, à améliorer la performance des agences de voyage et à développer les prestations touristiques. Le responsable a expliqué que les causes ayant induit le gel des activités de ces agences sont escroquerie et fausse déclaration à l’égard des clients concernant la qualité des prestations. Cette mesure a été prise suite au non-respect du cahier de charges et des normes en vigueur à l’échelle nationale et internationale, précisant qu’aucune plainte n’a été formulée jusqu’à présent contre des agences de voyage concernant le hadj. « Les propriétaires de ces agences font de fausses promesses à leurs clients concernant la qualité des prestations (prix, hébergement, transport et autres) qui s’avèrent être le contraire de ce qui a été convenu, ce qui représente, a-t-il dit, une violation des termes de l’accord », a souligné M. Benakmoum. « De tels agissements portent atteinte à la réputation des agences de voyage qui travaillent sérieusement depuis des années dans le but de fournir des prestations de qualité à leurs clients », a-t-il ajouté. Suite aux plaintes déposées par les clients escroqués, une enquête est menée par une commission composée d’inspecteurs de la direction du tourisme suite à laquelle des mesures sévères sont prises à l’encontre des contrevenants à savoir le gel des activités, la mise en demeure et la fermeture, a expliqué le responsable qui a ajouté que l’objectif étant la protection des droits du client. Par ailleurs, le responsable a reconnu qu’il y avait plusieurs agences professionnelles qui répondent aux conditions exigées.

JDL, le compte à rebours a commencé à Marseille
Une nouvelle fois l’un des plus grands rendez-vous dédié aux professionnels du BTP et de l’industrie ouvrira ses portes les 12, 13 et 14 Octobre prochains au Parc Chanot. Les JDL MED, qui ciblent la France, visent aussi l’Europe, le bassin méditerranéen et l’Afrique. Ce troisième salon européen spécialisé attirera près de 15000 visiteurs professionnels issus du BTP, de l’industrie et de l’environnement. Facile, rapide, pratique, les JDL qui accueillent pendant trois jours constructeurs, distributeurs, loueurs, entreprises de BTP, industriels, transporteurs, levageurs, manutentionnaires vont échanger, partager, négocier, le tout dans une ambiance conviviale et dans la bonne humeur. Comme tout salon ayant pour but de rayonner de plus en plus sur le plan international, les JDL voient les choses en grand. Ce salon totalement atypique dans son concept permet de faire découvrir plus de 500 matériels exceptionnels sur une surface de 40 000 m2 avec des grues de 400 tonnes, des nacelles près de 100 mètres de hauteur, des matériels portuaires quasiment jamais exposés dans des salons, des chariots télescopiques dernière génération. Car toutes les marques leaders dans le monde de la manutention, du levage et du transport exceptionnel exposeront leurs nouveautés et leur savoir-faire: Manitou, Potain, Genie, JLG, Liebherr, Palfinger, Pagliero, Faymonville, Terex, Gaussin, Hyster, Toyota … impossible de tous les citer. Ce sont près de 70 millions d’euros de commandes qui ont été signés en 2014 grâce à cet évènement. Les JDL qui rassemblent et fédèrent les entreprises pendant 3 jours assurent aussi d’importantes retombées économiques sur la ville et la région. Au programme de ces 3 jours il faudra également compter sur la présence des plus grandes fédérations de la profession comme la FNTR, Le DLR, L’UFL, le SPMDG, le Carco Serco … qui profiteront du salon pour inviter leurs adhérents et organiser Assemblées Générales, réunions professionnelles et commissions internes. La soirée de gala qui est un moment phare de ces 3 jours aura lieu le jeudi 13 octobre. Très attendu dans la profession, ce moment de rencontres exceptionnelles est le seul dans son secteur à accueillir 1300 invités. Ce sera cette année, une soirée totalement inédite avec en toile de fond, un match de boxe opposant deux champions du monde poids lourds avec pour final le célèbre DJ tropézien Kris Corleone. Cette sixième édition s’annonce donc avec beaucoup de succès. « Lier l’utile à l’agréable est providentiel. Les JDL permettent à nos clients de remplir davantage leur carnet de contacts et de commandes mais surtout de pouvoir améliorer leurs relations professionnelles par le concept unique du salon et donc faciliter leurs échanges.

Rentrée universitaire: plus de 1,6 million d’étudiants attendus
Plus de 1,6 million d’étudiants sont attendus pour la rentrée universitaire 2016/2017, dont le coup d’envoi sera donné, aujourd’hui à partir de Biskra par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar. Sur ce total, quelque 323.822 nouveaux bacheliers sont attendus à travers les universités du pays, où l’ouverture de la nouvelle année universitaire sera donnée par Hadjar à partir de l’université de Biskra, par un cours inaugural sous le thème du plagiat scientifique. Entre temps, les dépôts des demandes de transfert des nouveaux bacheliers ont débuté mercredi dernier, et pour la première fois par voie électronique, à travers le territoire national. Cette opération, qui prendra fin ce samedi, a pour but de faciliter la tâche aux étudiants, à travers la mise en place d’une plateforme électronique leur permettant de faire entrer leurs noms et leurs mots de passe fournis lors des inscriptions. Ainsi, les étudiants concernés par ce transfert et dont le nombre est « considérable » selon le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, recevront une réponse à leurs doléances à partir du 20 septembre. Dans le but de développer le secteur universitaire et d’assurer une meilleure prise en charge des étudiants, l’État a déployé de grands moyens humains et matériels.