Les verts (5)

Accrochés par la RD Congo : Les Verts redescendent de leur nuage

La sélection algérienne, version Belmadi, a disputé jeudi soir son 18ème match. Un match amical mais qui avait l’allure d’un match officiel, tant l’adversaire du jour, en l’occurrence la RD Congo, s’est illustré dès le départ par un engagement physique impressionnant ayant compliqué la tâche des Algériens.
Il faut dire que les nombreux changements opérés par l’entraineur national sur le onze de départ ont rendu encore compliquées les affaires des Verts. Faute d’automatismes, en raison de la présence de pas moins de quatre joueurs n’ayant pas participé à la CAN, la copie rendue par l’équipe nationale était au dessous de la moyenne, notamment en première mi-temps.
Il a fallu donc attendre la seconde période pour voir l’équipe nationale hisser son niveau, surtout après l’incorporation de six habituels titulaires, à leur tête le capitaine d’équipe Riyad Mahrez. Seulement, force est de relever que ces changements sont intervenus un peu tard, c’est à dire au moment où les Congolais ont pris confiance en leurs capacités, ce qui leur a permis de croire encore davantage en leurs chances d’accrocher le champion d’Afrique sortant.
Le ‘’Club Algérie’’ n’a donc pas réussi à signer sa 14e victoire depuis qu’il est sous la coupe de Belmadi, qui compte ainsi quatre nuls et une seule défaite face au Bénin en novembre dernier. Cependant, au-delà du résultat, qui a déçu plus parmi les fans algériens qui auraient aimé bien sûr que leur équipe reste sur la dynamique des succès enclenchée lors de la précédente CAN, Belmadi a eu l’occasion de jauger les capacités de certains joueurs qui attendaient impatiemment leur chance pour tenter de faire basculer la hiérarchie.
à ce propos, il y avait des hauts et des bas pour les quatre ‘’bleus’’, en l’occurrence, Hassani, Abdellaoui, Ferhat et Benrahma.
Pour le premier nommé en particulier, et dont la convocation a suscité les interrogations, pour son malheur, il n’a pas été aligné dans son poste de prédilection, à savoir comme arrière central. Il était d’ailleurs clair que Hassani n’a guère trouvé ses repères dans son nouveau rôle de latéral droit.
Après cette première contre-performance des Verts à domicile depuis l’arrivée de Belmadi aux commandes techniques, les camarades de Mahrez auront à se racheter dans quelques jours face à la Colombie dans un rendez-vous qui se jouera en France et dans des conditions de jeu tout à fait différentes.
Hakim S.