Autistes

Accompagnement des enfants autistes : Le gouvernement mise sur le secteur privé

Le nombre des enfants atteints par des troubles du spectre de l’autisme est en constante augmentation en Algérie. Car, le dépistage de cette pathologie complexe demeure méconnue et inadaptée faute de moyens et qui avaient peine à se développer dans le pays.

Mais il faudra le souligner que rien n’a été laissé au hasard, face à cette situation. Car le gouvernement a judicieusement planifié un nouveau plan d’action qui consiste en l’intégration du secteur privé au réseau national qui est mis en place pour renforcer son programme de soutien dédié à l’accompagnement et la prise en charge de cette catégorie fragile. Donc, le secteur privé représentera un élément de soutien dans l’amélioration de l’offre de la prise en charges des enfants autistes.
C’est ce qu’a révélé ce lundi la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine lors de la cérémonie dédié la pose de la première pierre de la construction d’un centre spécialisé dans la prise en charge et la réhabilitation des enfants autistes dans la ville d’Aïn Témouchent. Ainsi, mettant en exergue l’importance de l’implication du secteur privé dans la prise en charge de ces catégories de la société, la ministre de la Solidarité nationale, a tenu a précisé que « le gouvernement a adopté récemment un décret exécutif, en cours de publication prochainement, qui permet d’ouvrir la voie aux privés pour investir dans des établissements spécialisés dans la prise en charge des enfants atteints d’une déficience mentale ».
À ce propos, il convient de noter que cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’exploitation optimale des structures publiques qui sont engagées pour renforcer la prise en charge et cette catégorie.
D’ailleurs, la ministre Eddalia n’as pas manqué l’occasion pour indiquer que le département qu’elle dirige « prend en charge pas moins de 2554 enfants autistes au niveau des centres du pays », afin de souligner que la prise en charge des enfants autistes s’améliore.
En attendant l’ouverture d’un centre dans la wilaya de Aïn Témouchent, la ministre a fait savoir que certains walis ont pris l’initiative d’ouvrir des centres en coordination avec le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme à Bouira, à Tlemcen et à Alger.
Mohamed Amrouni