Amirouche

58e anniversaire de la mort des colonels Amirouche et Si El Haouès

Une conférence a été organisée, mercredi dernier, par le Musée national du moudjahid, à l’occasion du 58e anniversaire de la mort des colonels Amirouche et Si El Haouès. Lors de cette rencontre, les intervenants ont présenté des témoignages vivants sur le parcours militant de ces héros de la guerre de Libération nationale. À ce propos, le moudjahid Abdelhamid Djouadi, a évoqué l’activité politique du colonel Amirouche, soulignant «sa grande ingéniosité dans l’organisation, la planification et l’exécution des opérations militaires, qui ont infligé de lourdes pertes à l’armée coloniale». De son côté, le Moudjahid Ahmed Hafnaoui a salué le rôle du colonel Si El Haouès dans «le déclenchement de la guerre de Libération et la propagation de l’esprit de résistance et de combat parmi le peuple algérien». Pour sa part, le moudjahid Mohammed Kechoud a appelé les jeunes de la génération postindépendance à «préserver la mémoire nationale et à suivre l’exemple des héros de la guerre de libération, tels que Amirouche et Si El Haouès, particulièrement en cette conjoncture, où l’Algérie est confrontée à des défis nationaux et régionaux». Pour rappel, les deux héros Amirouche et Si El Haouès sont tombés au champ d’honneur, le 29 mars 1959, à Djebel Tameur, dans le sud de Boussâda, après une rude bataille, au cours de laquelle, les deux martyrs ont fait preuve d’un grand courage face à l’ennemi.

Acquisition de 5 millions de cartes e-paiement aux clients d’Algérie poste
La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Iman Houda Feraoun a affirmé, jeudi à Alger, qu’«Algérie Poste a procédé à l’acquisition de 5 millions de cartes de paiement électronique «Edahabia» à distribuer à ses clients pour les utiliser au niveau des distributeurs automatiques de billets (DAB)». La ministre qui répondait à une question d’un membre du Conseil de la nation lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales, a fait savoir que «près de 7 millions sur les 19 millions de clients utilisent l’ancienne carte de retrait», ajoutant que la généralisation de l’utilisation de la nouvelle carte de retrait «Edahabia» «se fait graduellement pour préserver les données personnelles des clients». Dans ce contexte, elle a appelé les clients à se rapprocher des bureaux d’Algérie poste pour «mettre à jours leurs données personnelles», précisant que «les distributeurs automatiques de billets seront remplacés par d’autres plus adaptés à la nouvelle carte». «Algérie poste s’attelle à remplacer l’ancien système de retrait», estimant que l’opération de généralisation de la nouvelle carte «s’étalera sur plusieurs mois».

L’Algérie à la 37e édition de la Bourse internationale du tourisme de Milan
L’Algérie sera représentée par l’Office national du tourisme (ONT) à la 37e édition de la Bourse internationale du tourisme (BIT) de Milan (Italie), prévue à partir de demain jusqu’au 4 avril prochain. La participation de l’Algérie à cette manifestation s’inscrit dans le cadre de «la mise en œuvre du Schéma directeur d’aménagement touristique et de la mise en valeur des objectifs de la nouvelle stratégie de développement touristique à l’horizon 2030», a indiqué l’ONT dans un communiqué. Le pavillon algérien sera animé par des artisans qui exposeront des produits artisanaux prisés par les touristes étrangers, a précisé la même source, ajoutant que des «spots publicitaires mettant en avant la diversité culturelle algérienne seront diffusés à cette occasion». La participation algérienne à cette grande manifestation touristique «permettra de consolider les relations privilégiées entre l’Algérie et l’Italie qui reposent sur une coopération dans tous les secteurs d’activité et de transformer les nombreux atouts touristiques de l’Algérie en offres intégrées et diversifiées» de même qu’elle favorisera l’«échange d’expérience et d’expertise entre les opérateurs algériens et italiens», a conclu le communiqué.

Une journée nationale sur l’«investissement après pétrole» à Relizane
La CACI organise en collaboration avec la CCI MINA de Relizane une journée nationale sur les nouvelles stratégies d’investissement après pétrole, et ce le 5 avril 2017 au Palais de la Culture. Cette journée, placée sous l’égide du wali de Relizane, s’inscrit dans le cadre de la tournée nationale prévue dans le programme d’action de la CACI pour 2017. Des experts, des professionnels et des chercheurs de renom animeront les travaux de cette journée qui s’articulera autour des questions liées à l’état des lieux et aux perspectives de la stratégie énergétique nationale ainsi qu’aux stratégies alternatives de diversification des investissements.»

Le Fifog 2017 célèbre le vivre ensemble
«Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l’autre à la fois dans son identité et dans son altérité!», disait un proverbe africain. La 12e édition du Festival international du film oriental de Genève (FIFOG) ouvre ses portes aujourd’hui, ler 1e avril 2017, avec la projection du film Chaâba, du bled au bidonville de Wahid Chaïb et Laurent Benitah précédé par Make Art, Not War de Yannis Ben Jelloun. Ces projections se feront en présence d’Azouz Begag, président d’honneur du FIFOG 2017 et des réalisateurs. Durant ce grand weekend documentaire, plusieurs films abordant des sujets tels que le Daesh, la Syrie, les droits de l’enfant et du Vivre ensemble, seront projetés en présence de leurs réalisateurs. Parmi ces films figure Fabrication d’un monstre de Paul Moreira, une production de Premières Lignes avec la participation de Canal Plus, qui sera projeté en avant-première mondiale.

L’Odyssée de Fulay, Chants berbères antiques, de Cheikh Sidi Bémol
Un conte, douze mélodies. Un récit fantastique rythmé par les chants d’un troubadour accompagné de deux musiciens. Il est question de légendes, de mythologies… où l’on apprend que les dieux grecs auraient abordé la Berbérie. Le spectacle aura lieu à 20h au Théâtre Antoine Vitez les jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 avril prochains. Dans ce spectacle à mi-chemin entre théâtre et concert, entre chant et conte, Cheikh Sidi Bémol explore l’histoire antique de l’espace berbère et nous invite dans un voyage au cœur des légendes et des mythes, présents chez tous les peuples de la Méditerranée. Le récit en français est ponctué par douze chansons en kabyle qui rythment les aventures fantastiques de Fulay, un artiste extraordinaire, célébré par les rois, adopté par les dieux, jeté aux enfers puis rendu aux siens. L’Odyssée de Fulay est librement inspirée de l’œuvre d’Apulée, célèbre auteur berbère de l’Antiquité. Ce spectacle hybride se veut un hymne à l’ouverture d’esprit, à la curiosité et à l’échange, et espère ajouter une petite pierre à l’édifice infini de la lutte contre l’intolérance tout en demeurant une récréation festive tant pour les grands que pour les petits.

Pluies diluviennes et inondations au Pérou : 97 morts depuis décembre
Les pluies diluviennes et les inondations qui s’abattent depuis décembre sur le Pérou, affecté par le phénomène météorologique El Nino, ont fait 97 morts, a annoncé le Centre d’opérations d’urgence nationale. Un dernier bilan fait état de près de 122.788 sans-abri, de plus de 176 000 maisons endommagées ou détruites, de milliers d’hectares de cultures perdues et de 2.000 kilomètres de routes impraticables. La capitale Lima, dont les dix millions d’habitants subissent les effets d’El Nino depuis janvier, a été particulièrement touchée avec des milliers de sinistrés et la perspective d’une rupture d’approvisionnement en eau potable. Le Pérou est confronté à un épisode de «Nino côtier», qui provoque un réchauffement inhabituel de l’océan à proximité des côtes, et génère de fortes pluies provoquant des glissements de terrain. Les pluies qui frappent le Pérou ces dernières semaines sont similaires à celles survenues dans le pays au cours du dramatique «El Nino» de 1998, qui avait fait 500 morts. Entre 1982 et 1983, le Pérou a connu son pire phénomène El Nino, qui a fait 9.000 morts, victimes notamment des épidémies.