50 000 tonnes de matière premières parties en fumée : La raffinerie Cevital de Béjaïa prend feu

Le complexe de raffinage de sucre de Béjaïa, appartenant au groupe Cevital, a pris feu, hier, vers 1h30 du matin, causant d’énormes dégâts matériels et la perte de quelques 50 000 tonnes de matière premières, destinées à la fabrication de sucre roux, a-t-on appris hier de la Protection civile de la ville des Hammadides. «Tout le hangar s’est effondré ainsi que les tapis roulants acheminant la matière première vers la raffinerie de sucre», a précisé le lieutenant Hakim Latrèche, ayant expliqué que l’incendie, déclaré à l’intérieur de cette raffinerie, à vite débordé pour gagner les façades extérieures de l’unité de ce complexe industriel, appartenant à l’homme d’affaires algérien Issâd Rebrab.
D’énormes moyens matériels et humains ont été engagés par la PC à l’effet de venir à bout des flammes. Plus d’une centaine de sapeurs-pompiers, 27 camions anti-incendie, deux camions à échelle, et sept ambulances, ont été dépêchés «immédiatement» sur les lieux, a précisé la même source.
En plus d’une opération lancée pour circonscrire l’incendie, la PC a agi en aval pour éviter sa propagation vers les autres unités industrielles, selon les explications du lieutenant de ce corps constitué. Il a fallu pour les éléments de la PC 4 heures de temps pour éteindre les flammes. Il est à noter que des moyens logistiques appartenant à la compagnie nationale Sonatrach et à l’entreprise portuaire de Béjaïa ont été mobilisés dans cette opération. Enfin, il y’a lieu de souligner que, fort heureusement, aucune victime humaine n’a été signalée.
R. N.