festival international de Timgad

39e édition du festival international de Timgad : Le public fait son show

Le public du Festival international de Timgad a «disputé» la vedette aux chanteurs qui se sont produits au cours de la 5ème soirée de la 39ème édition du Festival international de Timgad en assurant le show autant que les artistes. Enthousiaste et réceptif, le public présent lundi soir dans les gradins du théâtre de plein air de Timgad a participé aussi activement au spectacle que les chanteurs créant une ambiance inouïe qui a fait, de l’avis de beaucoup de présents, de la 5ème soirée la meilleure, jusque là, de cette 39ème édition.
C’est Zahouania qui s’est chargée de faire monter l’ambiance à son apogée, cette chanteuse qu’on ne présente plus a mis le feu dans les travées du théâtre gratifiant ses fans de ses meilleures chansons. De son côté, l’enfant de la région, Nasreddine Hora, a lui aussi rendu une copie parfaite avec un répertoire dansant tiré du patrimoine musicale interprétant «Bent el Baroud» et «Ya Fatma». L’artiste franco-marocain Nassi qui se produit pour la première fois à Timgad a régalé les jeunes fans de «pop dance», indiquant à l’issue de la soirée qu’il était «très heureux de la réaction du public». Nassi, dont les parents ont vécu à Oran avant de partir en France, a affirmé, avec beaucoup d’émotion que sa présence en Algérie «signifie beaucoup de choses» pour lui. «J’aimerais visiter tous les endroits par lesquels sont passés mes parents», a-t-il ajouté. Il est à noter que le chanteur jamaïcain Willy William n’a pas pu prendre part à cette soirée, à cause de l’annulation à la dernière minute du vol Paris-Batna. La sixième soirée de Timgad sera animée par Houria Ayachi, Kader Japonais et la palestinienne Dallel Abou Amina.

diffusé en direct pour la 1ère fois sur Youtube
Les concerts de la 39ème édition du Festival international de Timgad sont pour la 1ère fois diffusés en direct sur Youtube depuis la soirée d’ouverture tenue la nuit du 6 au 7 juillet, a indiqué mardi le chargé de communication au commissariat du festival, Abdelhamid Bouhala. Cette initiative qui devra également concerner le festival arabe de Djemila, puis toutes les manifestations organisées par l’Office national pour la culture et l’information (ONCI) est l’œuvre d’un jeune staff technique spécialisé en audiovisuel de l’ONCI utilisant quatre caméras et une mini-station de diffusion, précise la même source. L’expérience est à ce moment ‘’un succès’’ et concerne également les conférences de presse animées à l’hôtel Chélia par les stars du festival, selon la même source qui souligne que l’administration de l’ONCI et le commissariat du festival entendent au travers de cette initiative être au diapason de l’évolution technologique et se servir des réseaux sociaux de communication pour joindre le plus grand nombre de fans du festival, notamment ceux n’ayant pu y assister directement.
Pour Abdelhamid Bouhala, cette expérience, loin d’avoir des effets ‘’négatifs’’ pour le festival et le déroulement des concerts programmés est ‘’un plus’’ pour cette manifestation musicale internationale attestant toutefois que la présence au théâtre de plein pour assister à chaque soirée conserve ‘’un goût bien particulier que ne saurait procurer les médias nouveaux’’.