23e SILA- fermeture du stand d'un éditeur

23e SILA : fermeture du stand d’un éditeur

L’administration du Salon international du livre d’Alger (SILA) a procédé, mercredi, à la fermeture du stand de l’éditeur iranien « Ahl Al-Bayt World Assembly » (L’Assemblée mondiale d’Ahl al-Bayt), pour avoir enfreint le règlement intérieur du SILA, a-t-on appris auprès des organisateurs. « Cette fermeture intervient suite au constat fait concernant l’exposition de titres d’ouvrage ayant fait auparavant l’objet de réserves de la part des services des Douanes », a indiqué Djamel Foughali, président de la Commission de lecture et de suivi relevant du ministère de la Culture. Les services des Douanes ont procédé, mercredi, à la saisie de ces livres religieux, objet de réserves, en vue de les soumettre à la Commission spécialisée du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, chargée du suivi des livres religieux au SILA. À rappeler que l’Iran prend part à la 23e édition du SILA, qui se déroule jusqu’au 10 novembre prochain, avec plusieurs maisons d’édition.

Des milliers de salariés de Google manifestent
Plusieurs milliers de salariés et sous-traitants de Google ont organisé jeudi à la mi-journée des arrêts de travail en Asie, en Europe et en Amérique du Nord afin de protester contre les comportements sexistes, racistes et les abus d’autorité dans les filiales de l’entreprise. À Mountain View en Californie, plusieurs centaines de salariés se sont rassemblés dans un espace public de l’entreprise, une banderole affirmant « Not OK Google » en référence à la formule « OK Google » embarquée dans les assistants vocaux personnels. A New York, des salariés ont d’abord investi les bureaux du géant de l’internet et ont ensuite défilé en silence pendant une dizaine de minutes autour du pâté de maison. Plusieurs protestataires brandissaient des feuilles de papier sur lesquelles ils avaient inscrit différents messages comme « respect pour les femmes ». La mobilisation au sein de l’entreprise remonte à plusieurs semaines, de nombreux employés de Google ayant reçu des messages électroniques de leurs supérieurs hiérarchiques et de leurs collègues pour participer à la manifestation. À San Francisco, plusieurs centaines d’employés se sont retrouvés près de l’embarcadère de la ville alors qu’une employée s’exprimait à l’aide d’un porte-voix. Les organisateurs ont indiqué que ces manifestations se sont produites dans une dizaine d’antennes de Google dans le monde.

Un impact vieux de dix milliards d’années a façonné la Voie Lactée
Des scientifiques ont annoncé mercredi que le halo galactique entourant la Voie lactée est principalement constitué de débris provenant de sa collision, il y a dix milliards d’années, avec une galaxie de 600 millions de fois le soleil.
Les astronomes cherchent depuis longtemps à comprendre si la voie lactée s’est nourrie de plusieurs collisions avec de «petites» galaxies ou a grossi suite à un seul gros impact. Pour démêler les différentes théories existantes sur le sujet, des astronomes se sont plongés dans les données récoltées par le télescope spatial européen Gaia mis en orbite par l’Agence spatiale européenne en 2013. Le satellite a cartographié en 3D près de 1,7 milliard d’étoiles de notre galaxie, et pour une grande partie d’entre elles a permis de déterminer leur distance à la Terre et leurs vitesses. «Nous ne nous attendions pas à ce que la plupart des étoiles qui composent le halo aient une origine commune», explique Amina Helmi, astronome de l’Université de Groningue aux Pays-Bas, coauteur de l’étude publiée mercredi dans Nature.
Or «elles forment un groupe assez homogène». De plus, «leur signature chimique était clairement différente de celle des étoiles «d’origines» de la Voie lactée «, a-t-elle ajouté. Les chercheurs ont pu reconstruire en trois dimensions l’arrivée de ces étoiles au fil du temps.

Les dinosaures ont transmis l’art de colorer les oeufs aux oiseaux
Tachetés ou mouchetés: des dinosaures pondaient des oeufs colorés pour mieux les dissimuler aux yeux des prédateurs, une technique de camouflage qu’ils ont transmis aux oiseaux, révèle une étude parue mercredi dans la revue Nature. À la base de cette découverte, l’analyse par spectroscopie de 18 échantillons de coquilles d’oeufs de dinosaures. Choisis pour représenter les principaux groupes de dinosaures, les fossiles étaient conservés dans des musées des Etats-Unis, de Taiwan et d’Allemagne.
Les chercheurs, d’Universités américaines et allemandes, ont alors découvert des traces de pigments formant des motifs tachetés et mouchetés sur les oeufs de tous les Maniraptora, un groupe de petits dinosaures bipèdes auquel appartiennent les oiseaux. En revanche, les oeufs des dinosaures les plus éloignés des oiseaux, les ornithischiens et les sauropodes auxquels appartiennent les Tricératops et des Diplodocus, ne comportaient aucune trace de pigment.
Selon les chercheurs, les oeufs de certains dinosaures auraient commencé à se colorer quand ces derniers ont arrêté d’enfouir leur couvée après la ponte. «Quand les dinosaures ont commencé à construire des nids à l’air libre, l’exposition des oeufs aux prédateurs a favorisé l’évolution de couleurs camouflantes», explique Jasmina Wiemann, paléontologue à Yale aux Etats-Unis et coauteur de l’étude dans un communiqué de l’Université. Aujourd’hui, les oiseaux sont les seuls animaux à pondre des oeufs colorés. Une particularité qu’ils auraient, selon l’étude, hérité de leur ancêtres dinosaures et conservés jusqu’à nos jours. «Pendant plus d’un siècle, on a considéré que les oeufs colorés étaient l’adage des oiseaux.

Une trentaine d’exposants au 12ème Salon de l’optique d’Alger
La 12ème édition du Salon international de l’optique et de la lunetterie d’Alger (SIOL) se tiendra du 15 au 17 novembre à Alger, avec la participation d’une trentaine d’exposants, annonce l’organisateur de ce salon spécialisé. Cette manifestation, qui sera abritée par l’Ecole supérieure de l’hôtellerie et de la restauration (ESHR) d’Ain Bénian, ambitionne également de « répondre aux exigences des professionnels du monde de la santé, de renforcer non seulement son outil de communication et d’information, mais aussi et surtout celui de la formation », précise l’entreprise « RH. International communication », organisatrice de cette manifestation dans un communiqué. Des journées professionnelles et des thématiques seront au menu de ce salon, dont celle de « la contrefaçon et du rôle de la Douane » dans la lutte contre ce phénomène , « le conventionnement des opticiens lunettiers », sachant qu’à fin septembre 2018, il a été recensé seulement 544 opticiens conventionnés avec la CNAS, relève-t-on. Les pathologies de l’oeil, telles que le strabisme et l’amblyopie, seront, par ailleurs, abordées lors de cette rencontre appelée à « permettre aux professionnels de la filière optique de se retrouver sur un même espace pour exposer, échanger partager et négocier », ajoute l’organisateur, soulignant que « la protection contre les rayons UV est un enjeu de santé publique ».

Deux ans de prison ferme pour Iaquinta, champion du monde 2006 avec l’Italie